Kenya: l’inventaire des terres

A qui appartiennent les terres au Kenya - fermes dans la vallée du Rift

A qui appartiennent les terres au Kenya. (CC) Valerius Tygart.

Une opération «Grand nettoyage» des archives foncières a été entreprise après la révélation du quotidien kényan The Standard le 12 mai dernier sur la découverte de 10 000 dossiers égarés par les agents de l’Etat.

Ce 21 août 2014, la secrétaire du cabinet du ministre de l’Aménagement du territoire Charity Ngilu, en tournée à Mombasa, annonce de nouvelles trouvailles.

Dans le comté de Mombasa, les fonctionnaires auraient découvert 38 574 dossiers de propriété manquants ou égarés, ce qui porte le montant total des dossiers perdus à 115 909.

En revanche, pour le comté de Kilifi, on aurait sorti de la poussière 87 000 titres de propriété et 30 000 courriers liés à des questions foncières qui n’ont pas été traités jusqu’au bout.

Dans le comté de Kwale, 3 392 titres de propriété n’auraient jamais été récupérés par les principaux concernés.

Le dépoussiérage de tous ces documents a permis de mettre à jour de nombreuses fraudes: des terres vendues plusieurs fois par des prétendus propriétaires.*

Charity Ngilu indique que 74 inspecteurs de l’administration du territoire auraient été dépêchés pour le seul comté de Lamu.

Dans ce comté, 22 sociétés d’aménagement auraient acquis frauduleusement 202 342 ha de terrain, selon le président Uhuru Kenyatta.

En mai dernier, la secrétaire de cabinet avait indiqué que un demi-million de dossiers pouvaient avoir été ainsi «oubliés» ou «perdus».

Charity Ngilu a aussi découvert aujourd’hui que

A Mombasa, le matériel de numérisation est dans son emballage depuis 4 ans. Personne n’a utilisé l’équipement jusqu’à ce jour

Le ministère de l’Aménagement du territoire partage le rôle de la gestion foncière avec la Commission nationale des terres. Ce qui crée quelques tensions entre les deux structures. Le ministère disposant d’un potentiel financier beaucoup plus important que ladite commission. Son budget a été récemment réévalué à 1,8 milliard d’euros. La commission, elle, a vu son enveloppe, récemment dévaluée à 555 millions d’euros.

La Commission nationale des terres avait été créée à la va-vite dans le dernier round de lois qu’exigeait la nouvelle Constitution promulguée en 2013.

 

__________

* Deux exemples personnels: une maison et son terrain situé non loin de Karen, banlieue de grands fermiers de la région de Nairobi était revendiqué par 7 propriétaires. Ce qui a longtemps convenu aux occupants des lieux qui se sentaient exemptés de payer le loyer. Par ailleurs, sur le parcours de la voie ferrée, de nombreux terrains appartenant initialement à la compagnie de chemin de fer kényane, ont été revendus par des Kenyans, qui se sont présentés comme propriétaires, à des particuliers. Le changement de mains de la compagnie (après une société ferroviaire sud-africaine, puis australienne, aujourd’hui c’est une société chinoise qui est intéressée par les voies ferrées kényanes et leur développement) a favorisé les «tripatouillages». Pour l’instant, la compagnie nationale n’en s’est pas préoccupée, mais…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s