Somaliland : le pétrole réveille les appétits

Vue depuis l'hôtel Ambassador, près de l'aéroport de Hargeisa, Somaliland

Depuis l’hôtel Ambassador, près de l’aéroport de Hargeisa, Somaliland. (CC) Charles Fred/Flickr

Le 20 avril 2014, trois journalistes ont été arrêtés alors qu’ils assistaient à une conférence de presse d’un mouvement séparatiste dans la ville de Las Anod, province de Khatumo.

Quelques jours auparavant, le 7 avril, les policiers avaient saccagé les bureaux de Haatuf et de son support en langue anglaise, le Somaliland Times, à Hargeisa, après la publication d’une série d’articles mettant en cause des hauts fonctionnaires dans des affaires de corruption, notamment le ministre de l’Energie et le gendre du président du Somaliland.

Le rédacteur en chef  de Haatuf et le responsable du site internet (aujourd’hui bloqué) sont actuellement en prison, accusés de publications mensongères, diffamation et atteinte envers l’Etat.

En un an, une station de télévision (Universal TV) et quatre journaux ont été fermés par les autorités du Somaliland.

Une gestion opaque des ressources minières

Tous ces événements sont en lien avec les explorations pétrolières menés actuellement dans le pays, par des sociétés locales et étrangères dont Genel Energy (basée à Londres), qui opère déjà au Kurdistan irakien, Rak Gaz (Emirats), et DNO international (basée à Oslo) en partenariat avec une compagnie du Sultanat d’Oman, et BP.

Egalement sur les rangs, Ansan Wikfs Investments : une société yéménite, qui a son siège aux îles Cayman et qui opère déjà dans le Darfour, au Soudan.

Une douzaine de sites sont actuellement explorés dans le pays, et le mutisme qui entoure les sommes en jeu dans les accords avec les sociétés minières et pétrolières laisse place à toutes les spéculations, et convoitises.

Les contrats sont à haut risque pour les compagnies, car si la terre appartient de principe à l’Etat, les clans somaliens qui l’occupent entendent bien avoir leur part du gâteau quel que soit sa taille. A défaut d’être partie prenante dans les accords sur l’exploitation des ressources du sous-sol, ils ont recours à d’autres moyens pour réclamer leur pourcentage : en cherchant l’autonomie.

Mais, le gouvernement, dominé par le clan Issaq, n’entend pas voir émerger des mouvements de contestation de son pouvoir.

Les explorations pétrolières au Somaliland et Puntland.

Les explorations pétrolières au Somaliland et Puntland.

Conflits à l’horizon

En octobre dernier, Mogadiscio (Somalie), qui a toujours voulu faire rentrer ses « provinces » dans le giron de l’unité, a déclaré « invalides » tous les contrats que Bossasso ou Hargeisa ont pu signer.

La société australienne, Range Ressources, qui a signé deux contrats avec le gouvernement du Puntland voisin, estime que les réserves (version optimiste) pourraient atteindre près de 2 milliards de barrils dans ses secteurs, dont la vallée du Nugaal.

Un petit souci : le Somaliland et le Puntland ont chacun signé des contrats d’exploration sur cette zone frontalière, occupée par le sous-clan des Dolbahante.

Bataille juridique en vue également : le gouvernement somalien avait accordé des zones de prospection à plusieurs sociétés pétrolières durant les années 80. Certaines ont disparu du secteur, mais d’autres (Chevtex, Amoco) restent à l’affût, attendant les jours plus tranquilles pour faire valoir leurs droits.

Le Somaliland, ancien protectorat britannique, s’est auto-proclamé indépendant le 18 mai 1991 après une  guerre  longue et violente contre le dictateur Mohamed Siad Barré. Aucun pays n’a reconnu le Somaliland, mais l’Ethiopie y dispose d’un consulat, et le Danemark d’une mission diplomatique.

__________

* Le Comité de protection des journalistes indique qu’en 2012, 60 journalistes ont été emprisonnés et arrêtés  arbitrairement au Somaliland.

Sur mon bureau :

Histoire des explorations de pétrole et de gaz en Somalie sur le site Somalitalk (1870-2007).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s